Module 16 – La conception des espaces en permaculture

La permaculture est une science du design. Elle étudie comment concevoir, planifier et aménager nos espaces. L’idée et de créer des systèmes qui répondent à nos besoins tout en valorisant l’environnement.

La permaculture développe une éthique qui consiste à prendre soin des êtres humain, prendre soin de la nature et partager équitablement les ressources. En pratique on peut citer : valoriser les solutions lentes, à petite échelle, ne produire aucun déchet…

Pour réaliser l’étude, on se base sur : une photo aérienne, des plans topographiques, une carte des sols, un plan cadastral. Avec ça, on dessine une carte de base. Cette carte permet de réaliser :

  1. Une analyse des éléments (le potager, le poulailler…) qui composent notre site pour mettre en évidence : les besoins ainsi que les ressources. Par exemple une poule a besoin d’eau, de nourriture. Elle va gratter le sol et préparer ainsi une surface pour une culture de printemps. Le fumier produit, sert a réaliser du compost pour fertiliser le jardin. L’idée est de mettre côte à côte des éléments qui se complètent.
  2. Une identification des zones (de 1 à 5). On place les éléments plus ou moins près en fonction de leur utilisation. Par exemple, on doit se rendre au poulailler deux fois par jour.
  3. Une analyse de la pente et de l’orientation. La pente donne le sens d’écoulement de l’eau. L’orientation  détermine la quantité d’énergie solaire reçue par le terrain.
  4. Une analyse sectorielle. On regarde les sources d’énergies qui arrivent sur notre site : souhaitons-nous les arrêter ou les capter ? On se demande s’il y a des zones inondables, si des vents dominants sont susceptibles de propager un incendie, s’il  y a des nuisances sonores, si on a une bonne ou une mauvaise vue sur le paysage.

Le but est de construire un ensemble cohérent et facile à entretenir.

Chaque cas est unique !


L’oasis, l’îlot des Combes a mis en place ces principes :

  • Un chemin a été aménagé pour aller à la bergerie. Il est bordé d’une haie qui favorise la faune sauvage et la présence d’humidité.
  • La maison orientée au sud permet un abri des vents froids en hiver. Une serre posée à cet endroit limite la déperdition de chaleur.
  • La fonction d’approvisionnement en eau est assurée par plusieurs éléments : un puits, une citerne pour la récupération des eaux de pluie et une marre. Ces éléments doivent permettre l’utilisation de l’eau tout au long de l’année, grâce à un système de canalisations.
  • Après cela on positionne : les chemins d’accès les bâtiments les arbres, des clôtures, et enfin on crée du sol.

En résumé :

  • On détermine la liste des éléments à implanter (verger, jardin, animaux…)
  • On regarde les besoins (approvisionnement en eau…)
  • On commence autour de la maison ou du lieu de travail, puis on va au-delà quand cette première zone est achevée.
  • On privilégie les solutions lentes et à petite échelle.
  • Chaque projet est unique, on observe comment les choses fonctionnent dans le temps, puis on s’adapte.
  • Il est possible de suivre une formation en permaculture ou demander l’aide d’un consultant.

Ce module est présenté par :
Norbert Fond, consultant et formateur en permaculture.

Ce cours est distribué par l’Université des Colibris, sous la licence CC-BY-SA. Il est possible de le télécharger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *